Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre 10, 2009

Rencard Cinéma au Néo Latina : Tabou de Nagisa Oshima

Dans le cadre de son rendez-vous bimensuel dégenré, le collectif Rencard propose sa séance cinéma 1 jeudi sur 2, consacré à la découverte ou à la redécouverte de films gays, lesbiens, trans, bi, camp, queer… A cette occasion le 12 Novembre, la soirée sera consacrée à la projection du film japonais TABOU , de Nagisa Oshima , dont voici l'histoire : En 1865, à Kyoto. Au temple Nishi-Honganji, le commandant Isami Kondo et le lieutenant Toshizo Hijikata sélectionnent les nouvelles recrues de la milice de samouraïs du Shinsengumi, chargée de protéger le shogun. Les candidats doivent affronter le meilleur guerrier, en la personne du lieutenant Soji Okita. Seuls deux hommes sont retenus après avoir remporté haut la main cette épreuve : Hyozo Tashiro et Sozaburo Kano, fils d'un notable, dont la beauté androgyne attire bientôt tous les regards. Tashiro s'éprend aussitôt de Kano. Mais il n'est pas le seul à se consumer de désir pour l'éphèbe. L'ordre établi de la milic

Exposition-photos Melting Sport

L’art photographique comme capteur de mouvement, de lumière ou d’expression a trouvé avec le sport un merveilleux terrain de jeu et de travail. Les quatre artistes photographes saisissent des instants uniques du monde sportif. Les corps en action se courbent, se tordent, volants dans les airs, dans des espaces froids et graphiques. Les gymnastes nous rappellent la beauté du corps dont les muscles tendus sont à la fois sensuels et purs. Les corps vaporeux et ombres des danseurs occupent l’espace et rythment le temps. Les athlètes, à l’éclat digne et calme, sont prêts à tout pour le plus beau des combats. Loin des reportages journalistiques, le sport propose une autre esthétique, il suffit de la considérer. Ce regard, c’est celui que la Galerie Bailly Contemporain souhaite inciter à porter sur ces disciplines, leurs héros, athlètes et artistes. Une exposition fascinante, au cours de laquelle Denis Rouvre présentere son dernier travail sur la lutte sénégalaise, « Lamb » . Les aut

La justice autorise un couple homo à adopter

Pour la première fois en France, 10 ans après l'entrée en vigueur du Pacs, le tribunal administratif de Besançon (Doubs) a autorisé l’adoption d’un enfant par un couple de lesbiennes, annulant la décision du conseil général du Jura qui refusait de donner son agrément. Cela faisait onze ans qu'Emmanuelle B., une enseignante spécialisée qui vit avec Laurence R., une psychologue scolaire, se battait pour obtenir cet agrément qui lui avait déjà été refusé par deux fois. Après un premier refus en Novembre 1998, l'enseignante avait fait condamner la France pour discrimination devant la cour européenne des droits de l'homme. Dans un arrêt du 22 janvier 2008, les juges de Strasbourg avaient fait remarquer que si la France n'autorisait pas expressément l'adoption par des couples de même sexe, elle l'accordait sans problème aux célibataires. La cour avait par ailleurs été surprise de constater que le refus d'agrément ne prenait pas en compte les "capacit

La maire PS de Motpellier souhaite que les homosexuels puissent se marier

A un mois du 10ème anniversaire du Pacs, la maire socialiste de Montpellier Hélène Mandroux a annoncé lors d'une interview accordée à RTL qu'elle s'apprêtait à lancer Samedi 14 Novembre un "appel de Montpellier" pour l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, au nom de "l'égalité des droits et de l'universalité" . Des maires de gauche devraient être présents à ses côtés, dont le député-maire PS du XIe arrondissement de Paris, Patrick Bloche, coauteur et co-rapporteur du Pacs, ainsi que Bertrand Delanoë , et Pierre Cohen, à Toulouse, entre autres. Hélène Mandroux a déclaré que "l'homosexualité est aujourd'hui une réalité sociologique dans toutes les couches de la société", et qu' "il n'est pas concevable que notre pays refuse durablement la même protection et les mêmes droits à certains couples du fait de leur orientation sexuelle" . « Il ne s'agit pas d'un opportunisme déplacé ou d'u

Rennes : Un couple de femmes séparé obtient l’autorité parentale partagée

Ce Dimanche 8 Novembre on apprenait que la cour d’appel de Rennes, dans un arrêt rendu le 30 Octobre, a donné à un couple séparé de femmes homosexuelles la délégation d'autorité parentale avec exercice partagé, au profit de celle qui n'avait pas porté l’enfant. D’ après Anne B, animatrice de l'association de familles et de futur familles homoparentales "les enfants d'arc en ciel - l'asso" , "Anne et Emilie sont le 2ème couple séparé en France à obtenir cette délégation, et le premier à l’obtenir en appel" . Le Tribunal de Grande Instance d’Aix-en-Provence avait en effet alloué une délégation d’autorité parentale à un couple de femmes le 10 Septembre 2008. La cour infirme ainsi un jugement rendu en Novembre 2008 par le tribunal de Grande Instance de Rennes, qui avait rejeté leur demande de délégation d’autorité parentale, invoquant principalement la séparation des deux femmes, le caractère récent de cette séparation, et une "hypothétique