Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier 15, 2010

Exposition-Photos ''A Shaded View'' de Rémi Pauluzzi

Les photographies de Rémi Palauzzi exposées au Mange Disque, s'attardent sur les courbes et les contours de corps masculins naturels, éclairés de manière fine et subtile pour un résultat entre pénombre et lumière. En parlant de ses oeuvres, le jeune homme explique "Je developpe ici mon travail sur les limites de la visibilité du corps. Le corps devient ici architecture. J'utilise les fantasmes du voyeur, à eux de reconstruire ces corps." Les corps sont en effet mis en relief grâce à une sorte de rayon de lumière qui court tout autour d'eux pour un résultat intemporel, quasi-onirique, fantasmatique. Plus d'infos : http://www.remipauluzzi.com Exposition-Photos ''A Shaded View'' de Rémi Pauluzzi du 15 Janvier au 15 Février 2010 au Mange Disque, 15 rue de la Reynie - Métro Châtelet - Les Halles

Exposition C'est la vie ! Vanités de Caravage à Damien Hirst

De Caravage à Damien Hirst, du XVe au XXIe siècle, cette exposition propose un parcours singulier des vanités et de la représentation de la mort à travers les différentes périodes de l’histoire de l’art. Le crâne en diamants de Damien Hirst, première icône du XXIème siècle, est symptomatique du regain d’intérêt pour les Vanités qui s’introduisent dans le domaine de l'art contemporain et s'affichent partout : livres, pochettes de disques, design, bijoux... Métaphore de l'émiettement spirituel et de l'éclatement du monde, d'une planète mondialisée en proie à la menace écologique, impuissante à contenir le bouillonnement qu'elle emprisonne, parabole de la désacralisation de la vie et de la mort dans les sociétés occidentales, cette omniprésence de la Vanité, cristallise le vide de sens d'une civilisation qui s'égare dans sa soif de contrôle. Notre société du spectacle reprend l'iconographie de la tête de mort, utilisée dès 1948 par les « Hell’s Ange

Exposition Maisons Closes

L'exposition "Maisons Closes" est une rétrospective dans le temps sur les bordels parisiens et la prostitution, dont « Le Palais Oriental à Reims », unique lieu de ce genre représenté en province, magnifique avec une très riche décoration égalant les meilleurs lupanars parisiens. Un événement coquin qui rassemble un ensemble spectaculaire de photos, dessins, peintures, objets, documents sur ce thème, et qui s'articule autour de 17 rubriques : Les lieux, les pensionnaires, les tableaux vivants, la fessée et la flagellation, la lingerie libertine, les bordels d’hommes, les guides et publicités, les jetons, les objets, les peintres et illustrateurs, les cartes postales, les chansons, les journaux illustrés, la littérature, le cinéma, la prison St-Lazare, la fermeture, ainsi que les sous-rubriques : Le Chabanais, Le One Two Two, Le Sphinx, la Fleur Blanche,L’Etoile de Kléber, Le Palais oriental à Reims. A noter aussi que les « Bordels d’Hommes » , existant depuis l’

Exposition Jean Cocteau, sur les pas d'un magicien à Evian

Né il y a 120 ans à Maisons-Laffitte, Jean Cocteau occupe depuis plus d’un siècle l’espace artistique et reste présent à travers toutes les facettes de sa création. Intellectuel et artiste multidisciplinaire, il demeure une figure protéiforme du XXe siècle et, à ce titre, bénéficie d’une reconnaissance internationale. Si le grand public connaît son œuvre, ou du moins, une partie de ses écrits, de sa filmographie ou de son théâtre, moins nombreux sont ceux qui connaissent son travail de dessinateur, de peintre et d’une manière générale l’ensemble de ses recherches plastiques. Cette exposition, par son caractère rétrospectif, a pour ambition de faire découvrir la richesse et la diversité d’une œuvre qui exploita tous les champs et tous les moyens artistiques dont il disposa. Ces témoignages devraient permettre d’élargir la vision que l’on a de ce “génie fragile” , témoin et acteur d’époques riches et mouvementées. En regard de l’exposition Projections et concert à l’auditorium

Lady Gaga, plus que jamais au top, décroche un ''vrai travail'' chez Polaroid

Non seulement le phénomène Lady Gaga n'a pas fini de se développer (Bad Romance, 3ème place des téléchargements sera disponible en physique le 18 Janvier et son album The Fame Monster est double platine), mais en plus la donzelle va devenir Directrice Créative pour une ligne d'objets spéciaux développés par Polaroid, disponible à la fin 2010 dans tous les bons points de vente . « Je suis tellement fière d’annoncer mon partenariat avec la marque Polaroid qui me donne l’opportunité pour une année entière d’être une de leur directrice design pour créer une nouvelle gamme de produits et d’innover de nouveaux projets. “The Haus of Gaga” est une entreprise artistique que j’ai créée avec des personnes aux talents diversifiés et multiples et nous avons toujours essayé de développer l’art et d’innover en proposant des prototypes, que ce soit dans le domaine de la mode, de la technologie ou de la photographie. Nous vivons dans l’ère digitale et nous sommes très heureux de collaborer,

Lady Gaga soutient une nouvelle fois le mariage gay

On ne compte plus les implications de Lady Gaga en faveur de la cause des LGBT, et ses marques publiques d'affection envers notre communauté, qui le lui rend bien ! Toujours fidèle à elle-même, la chanteuse est attendue demain Samedi 16 Janvier à Atantlic City, comme présentatrice du concert " Hands Up for Marriage Equality" , destiné à rassembler des fonds pour 4 associations de défense du mariage homosexuel. "Je suis honorée de pouvoir continuer à récolter des fonds pour cette cause et ces organisations étonnantes. Des organisations comme celles-là sont quotidiennement en première ligne, que vous soyez LGBT ou hétérosexuel. Chacun d'entre nous devrait avoir des droits civils égaux" a-t-elle déclaré dans un communiqué. Pour rappel, "Gagita" comme l'appelle son grand copain le bloggueur gay Perez Hilton (peut-être parce qu'elle est d'origine italienne) avait déjà défilé durant l'été 2009, en faveur de la légalisation du mariag