Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre 11, 2010

Dr Sketchy's Anti Art School : Hommage à Frida Kahlo

Dr. Sketchy's debarque dans une mexique mysterieuse et nocturne, pour y decouvrir les nombreux visages, beaux et douloureux, de Frida Kahlo , l'élégantissime artiste peintre. Du mariachi, du tequila, des cacti geantes, des costumes haute en couleur... pars en voyage avec l'Anti Art School ! Seront présents les modèles vivants : -Tallula de la Rosa -Lada Redstar -Anna Bogen -Vivi Valentine...et d'autres invités! PAF: 10euros PARTICIPATION AU DESSIN SUR RESERVATION UNIQUEMENT! Dr. Sketchy's Anti-Art School est un atelier éphémère de dessin de modèle vivant. Il s'agit d'une rencontre entre des pin-ups et des dessinateurs. Le principe est d'offrir aux artistes et amateurs du dessin la possibilité de représenter des magnifiques modèles, que ce soit costumés ou dénudés. Comme partie de ces soirées inedits, il y a toujours un bar à cocktails, des mini-spectacles de cabaret, de la bonne musique, et même des petits prix à gagner en dessinant. Les modèles

Pink Screens Film Festival à Bruxelles

L’explosif Pink Screens Film Festival est de retour sur l’écran du Nova !... Cette édition te propose de nombreux inédits et avant-premières, dont en ouverture, deux films bouleversants et sensuels : histoire d’amour peu conventionnelle au Pérou dans Contracorriente et aventures lesbiennes au 19ème siècle avec Anne Lister ! Fais connaissance avec des personnages hors du commun : les frondeuses Edie & Théa, le couple du magnifique La Bocca del Lupo, la star porno François Sagat dans les très hot "L.A Zombies" et "Homme au bain" , le couple lesbien de l’hilarant "The Kids are All Right " ou encore les deux enfants lumineux de la Boyita. Plus que jamais, les films abordent homosexualité, transidentité, intersexualité, homosocialité et questionnements identitaires, normatifs ou émotifs. S ans oublier des séances de minuit portant un regard décalé sur la pornographie. Enfin, ce sont deux cinéastes qui sont les fils roses de cette édition. Réalisat

Le Mardi à Monoprix avec Jean-Claude Dreyfus

Tous les mardis, Marie-Pierre et son père ont pris l’habitude de passer la journée ensemble. lls parlent, de tout et de rien, font les courses pour la semaine au Monoprix. On connaît bien ce couple mal assorti dans les rayons de ce magasin de quartier. Mais on ne peut s’empêcher de les scruter, de dévisager cette grande et belle femme trop voyante, trop maquillée. Une grande femme qui, avant de se faire appeler Marie-Pierre, portait le prénom de Jean-Pierre. C’est en voyant un tel couple dans un supermarché qu’Emmanuel Darley a eu l’idée d’écrire l’histoire de cet homme devenu femme. L’auteur a ainsi imaginé ce que l’on se dit dans de telles circonstances et ce que l’on préfère taire. Ce que l’on parvient à accepter et ce qui reste une blessure, ce qui perdure d’avant et ce qui s’affirme dans le présent… VIDEO PLUS : Le Mardi à Monoprix, d’Emmanuel Darley ; mise en scène de Michel Didym. Du 17 septembre au 30 octobre 2010. Du mercredi au samedi à 20h, le mardi à 19h, matinée