Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre 15, 2009

Gay Pride de Metz : la ville a bien fait preuve de discrimination selon la Halde

La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité a fini par statuer, Lundi 14 Septembre, sur l'affaire qui confronte l'association LGBT "Couleurs Gaies" à la ville de Metz, à trois jours du procès en appel de la Gay Pride de Lorraine contre la Ville de Metz. Selon elle, cette Gay Pride a bien reçu un traitement discriminant en 2004, alors que le maire de l'époque Jean-Marie Rausch, avait interdit son passage dans la rue piétonne du centre-ville, et que dans le même temps il l'autorisait pour d'autres manifestations. La délibération doit être transmise au Tribunal administratif deux jours avant le procès, et comme par hasard la date d’audience a été avancée de six mois. Pour l'association "Couleurs Gaies" , il s'agit d'une tactique visant à empêcher la prise en compte de l'analyse juridique de la Halde - défavorable à la ville de Metz - au sein des discussions. Pour clore le tableau, de façon total